Connect Button

.life

Accueil

Bienvenue sur notre boutique en ligne... Achetez de beaux produits qui viennent du Japon !

Your Search Result Will be Shown Here.

No Result Yet

Loading..
View cart

Livraison Gratuite

.Life ♡

AARTUS LOGAN

16 Fév 2022

COMMENTS

BACK TO POST

SHARE

There are not comments yet.

Be the first one to post one!

0comment

Chaque commentaire sera révisé.

Nikkô Sanctuaires et temples

Le site de nikko possède un caractère atypique qui tient au style architectural mêlant bouddhisme et shintoïsme.

Ce site inscrit au patrimoine de l’UNESCO au Japon, est formé de 103 édifices religieux, composant le sanctuaire de Tôshô-gû, Futarasan et le temple Rinnô.

En 766, le moine bouddhiste Shodo se rendit dans les montagnes de Nikko et fonda le temple Shihonryuji (qui devint plus tard le temple Nikkosan Rinnoji). Après avoir fondé Shihonryuji, Shodo a tenté d’escalader le mont Nantai, atteignant le sommet de 2 486 mètres d’altitude lors de sa troisième tentative. Après y avoir fondé l’okumiya (sanctuaire arrière) et le hongu (sanctuaire principal), il établit le temple Jinguji (aujourd’hui temple Chuzenji) au bord du lac Chuzenji.

Au fil du temps, la ville de Nikko s’est développée autour de ces premières fondations religieuses, prospérant comme un lieu sacré où le culte shinto du dieu de la montagne coexiste avec le bouddhisme, qui considère les montagnes comme la terre pure de Kannon.

Tout au long du sanctuaire Nikko Toshogu et de Taiyuin se trouvent les œuvres de Kano Tanyu, considéré comme l’un des grands artistes de la période Edo. Il a été embauché par le shogunat pour superviser la décoration de ces sanctuaires et a dirigé l’école d’art de Kano. Vous pouvez voir plusieurs de ses peintures de dragons dans les sanctuaires, ainsi qu’un lion à Taiyuin et des animaux chinois mythiques (kirin et hakutaku) sur une porte coulissante à Toshogu.

Les sanctuaires principaux du sanctuaire Nikko Toshogu et de Taiyuin utilisent un style architectural unique appelé gongen-zukuri, dans lequel le hall principal et la salle de culte sont reliés sous le même toit par un passage pavé de pierres. Le style avait été utilisé avant la construction de Toshogu, mais cela est devenu l’archétype et l’inspiration pour de nombreux autres sanctuaires à travers le Japon.

Il est essentiel que vous vous laviez soigneusement avant d’entrer dans les piscines ; il y aura une zone sur votre chemin où vous pourrez vous asseoir et prendre une douche, soit avec une pomme de douche, soit avec des robinets et un petit seau. Cela nettoie non seulement votre peau, mais si vous commencez par verser de l’eau chaude sur les zones les plus éloignées de votre cœur, cela habitue également votre corps à la température. Une fois que vous avez fini de vous laver, remettez le tabouret et le seau en place et laissez la zone propre et rangée pour la personne suivante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *