Connect Button

.life

Accueil

Bienvenue sur notre boutique en ligne... Achetez de beaux produits qui viennent du Japon !

Your Search Result Will be Shown Here.

No Result Yet

Loading..
View cart

Livraison Gratuite

.Life ♡

AARTUS LOGAN

16 Fév 2022

COMMENTS

BACK TO POST

SHARE

There are not comments yet.

Be the first one to post one!

0comment

Chaque commentaire sera révisé.

Les îles sacrées d’okinoshima

La tradition de vénérer les îles sacrées perdure depuis la nuit des temps. Sur Okinoshima sont conservées des traces des rituels pratiqués pour demander la sécurité en mer entre le 4 et le 9 ème siècle. On y trouve aussi des Kofun de cette même époque.

L’île d’Okinoshima, située à environ 60 kilomètres de l’île principale de Kyushu, ainsi que ses sites associés sur Kyushu et Oshima, sont des exemples exceptionnels de la tradition culturelle du culte d’une île sacrée telle qu’elle a évolué et a été transmise à Aujourd’hui.

D’anciens sites rituels liés aux prières pour la sécurité maritime subsistent aujourd’hui sur Okinoshima, datant de la seconde moitié du IVe siècle à la fin du IXe siècle. Ces rituels se sont développés en même temps que les échanges actifs qui se produisaient entre l’archipel japonais, la péninsule coréenne et la Chine continentale.

L’ancien clan Munakata adorait les kami qui habitaient Okinoshima, et leur foi conduisit plus tard au culte des trois femmes kami de Munakata. Okinoshima fait partie de Munakata Taisha, qui consacre les trois femmes kami de Munakata. Cette tradition sacrée s’est transmise jusqu’à nos jours, y compris ses tabous et la pratique d’adorer l’île à distance.

L’île sacrée d’Okinoshima, située entre l’archipel japonais et la péninsule coréenne, a longtemps attiré la dévotion de la population locale de la région de Munakata, qui possédait des compétences nautiques avancées.

Des rituels à grande échelle utilisant une énorme quantité d’offrandes votives précieuses ont été menés sur l’île pour prier pour des voyages océaniques sûrs du 4ème au 9ème siècle, une période de plus de 500 ans au cours de laquelle des échanges outre-mer ont eu lieu fréquemment en Asie de l’Est.

Les sites rituels témoignant des phases successives des rituels anciens qui relatent la formation des croyances indigènes au Japon ont survécu jusqu’à nos jours presque intacts, car l’île d’Okinoshima, en tant qu’objet de culte, a été protégée par des tabous établis limitant strictement l’accès à l’Ile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *