Connect Button

.life

Accueil

Bienvenue sur notre boutique en ligne... Achetez de beaux produits qui viennent du Japon !

Your Search Result Will be Shown Here.

No Result Yet

Loading..
View cart

Livraison Gratuite

.Life ♡

AARTUS LOGAN

16 Fév 2022

COMMENTS

BACK TO POST

SHARE

There are not comments yet.

Be the first one to post one!

0comment

Chaque commentaire sera révisé.

Iles d’ogasawara

Les îles d’ogasawara se trouve dans l’océan pacifique, à 1000km de Tokyo. Les îles Chichijima et hahajima sont encore habitées.

Selon l’UNESCO : Le paysage est dominé par des types de forêts subtropicales et des maquis sclérophylles entourés de falaises abruptes. Il existe plus de 440 espèces de plantes vasculaires indigènes avec des taux d’endémisme exceptionnellement concentrés pouvant atteindre 70% dans les plantes ligneuses. Les îles sont l’habitat de plus de 100 espèces d’escargots terrestres indigènes enregistrées, dont plus de 90% sont endémiques aux îles.

Les îles constituent un exemple exceptionnel des processus évolutifs en cours dans les écosystèmes insulaires océaniques, comme en témoignent les niveaux élevés d’endémisme ; spéciation par rayonnement adaptatif ; évolution des espèces marines en espèces terrestres ; et leur importance pour l’étude scientifique de tels processus.

Les écosystèmes du bien reflètent une gamme de processus évolutifs illustrés par son riche assemblage d’espèces végétales provenant à la fois d’Asie du Sud-Est et d’Asie du Nord-Est. Il existe également un pourcentage très élevé d’espèces endémiques dans des groupes taxonomiques sélectionnés, résultant de ces processus évolutifs. Au sein de la flore, c’est un centre important de spéciation active et continue.

Les îles Ogasawara fournissent des preuves précieuses des processus évolutifs grâce à leurs importants processus écologiques continus de rayonnement adaptatif dans l’évolution de la faune d’escargots terrestres ainsi que dans leurs espèces végétales endémiques.

Les exemples de rayonnement adaptatif à petite échelle entre et parfois au sein des différentes îles de l’archipel sont au cœur de l’étude et de la compréhension de la spéciation et de la diversification écologique. Ceci est encore renforcé par les taux d’extinction relativement faibles de taxons tels que les escargots terrestres.

Les îles Ogasawara sont composées de 30 grandes et petites îles, qui sont divisées en quatre groupes : les îles Chichijima, l’île Mukojima, l’île Hahajima et les îles Ninamitorish. Seuls Chichijima et Hajima avec une population d’un peu plus de 2 000 habitants ont ouverts aux touristes.

Chichijima est accessible une fois par semaine par ferry depuis la jetée de Takeshiba à Tokyo. Le ferry atterrit au port de Futami à Chichijima et prend 25 à 30 heures et coûte entre 200 $ et 550 $ aller simple. Les projets de construction d’un aéroport et d’introduction de bateaux à grande vitesse ont été abandonnés pour des raisons environnementales et financières.

Minamijima est une île inhabitée située à environ 1,5 kilomètre de Chichijima. Là déjà trop de touristes ont piétiné les plantes et exposé la terre rouge de l’île. Le ministère japonais de l’Environnement et le gouvernement métropolitain de Tokyo se sont associés pour protéger l’environnement de l’île en limitant les itinéraires de marche ainsi que le nombre de touristes. Les efforts ont progressivement porté leurs fruits au fur et à mesure que les plantes reviennent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *