Le spécialiste du jardin japonais en France

Fuji-san la montagne mythique

mont-fuji

Le fuji-san est la plus haute montagne du Japon. C’est depuis toujours un lieu de pèlerinage ainsi qu’une source d’inspiration artistique. Il y a plus de 25 biens inscrits au patrimoine culturel, rien que ça !

Fuji-san (Mont Fuji), situé à 100 km au sud-ouest de Tokyo, est la plus haute montagne du Japon et est connue dans le monde entier comme un symbole du Japon ainsi que de la beauté japonaise. Le volcan est maintenant considéré comme dormant, sa dernière éruption s’étant terminée en 1708.

Pour les grimpeurs, il peut s’agir d’une montagne très intéressante à visiter tout au long de l’année, mais pour des raisons très différentes pendant la saison d’escalade officielle (du 1er juillet au 27 août).

Pendant la saison d’escalade, c’est votre chance de gravir la montagne avec jusqu’à 2000 personnes par jour et de vous heurter littéralement à des embouteillages sur la montagne alors que des hordes de personnes sortent des refuges de moyenne montagne pour attendre le lever du soleil, vous empêchant peut-être d’atteindre le sommet à temps et de vous forcer à le voir sur les pistes.

Ce qui peut être plus intéressant pendant la saison d’escalade, cependant, c’est que vous pouvez également voir des gens grimper avec l’utilisation de bonbonnes d’oxygène habituellement réservées aux sommets de 8000 m.

De nombreux touristes achètent des bâtons de marche ou apportent un bloc de bois pour collecter des marques à chacun des arrêts, cependant, c’est un article que vous ne pourrez pas obtenir en dehors de la saison touristique.

Le fait que la plupart des gens qui escaladent le Fuji-san ne sont pas des grimpeurs est évident dans le dicton populaire : « Celui qui escalade le mont Fuji une fois est un sage, celui qui l’escalade deux fois est un imbécile ».

Il existe quatre itinéraires de classe 2 ascendants et trois descendants vers et depuis le sommet, dont le plus populaire est l’itinéraire Kawaguchiko (~ 4,5 km) depuis le nord. Kawaguchiko signifie « lac Kawaguchi » et possède le point de départ le plus facile à atteindre depuis Tokyo.

Le sentier fait d’abord le tour de la montagne dans le sens des aiguilles d’une montre, perdant de l’altitude avant de monter à la sixième station (Roku-gome) où vous rejoignez la route Yoshida jusqu’au sommet.

Au-dessus de la sixième station, vous verrez de nombreuses barrières mises en place pour empêcher les éboulements lorsque vous suivez la route de lave en passant devant plusieurs huttes jusqu’à la septième station (Nana-gome). Suivez les lacets alors que le sentier s’étend au-delà des stations Huit où vous atteindrez le bord du cratère et serez accueilli par une paire de lions et un portique japonais torii, Kusushi-jinja.

Bonne route !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.